L’arrivée au pouvoir de la CAQ

Normand Fournier —

Pendant des semaines, on nous a parlé d’un besoin de changement. Que les Québécois voulaient du changement, mais surtout se libérer du PLQ.

Le gouvernement a changé, mais pas la gouvernance. La CAQ va poursuivre les mesures néolibérales, antisociales et anti-peuple. Les coupures vont se poursuivre dans la santé et l’éducation. La privatisation des sociétés d’État va être mise de l’avant pour soi-disant solutionner le problème de la dette du Québec. Les actifs que le Québec a bâtis dans les 40 dernières années, les services publics, vont être mis en vente ou carrément détruits. Les attaques et la criminalisation des travailleurs et leurs organisations de défense vont se poursuivre. On va même nous attaquer en tant que défenseurs des travailleurs et de leurs revendications. Les organisations à but non lucratif (OBNL) vont se faire menacer et faire face à des coupures de budget.

Depuis le lendemain de l’éléction, François Legault tente de rassurer les Québécois sur le sort qu’il leur réserve. Mais durant toute la campagne électorale, il n’a pas parlé de la situation du logement, de l’aide sociale qui n’aide pas le citoyen à se sortir de la misère. Il a adopté la même attitude vis-à-vis le salaire minimum, en ne parlant que de sa volonté de créer des emplois à 25-30-40 $ de l’heure.

La CAQ n’a aucune sympathie pour les travailleurs. Elle parle de venir en aide et de s’occuper des personnes âgées, les aînés comme le dit Legault avec des maisons des aînés. Alors que la volonté des personnes âgées est de vivre le plus longtemps possible dans leur demeure.

Une faiblesse de ce nouveau gouvernement, va être le peu d’expérience ou la non expérience des futurs ministres du gouvernement de la CAQ. Ça va être l’occasion pour les OBNL de s’en prendre à ces nouveaux ministres et non pas aux sociétés mandataires du gouvernement. Par exemple, s’en prendre au ministre responsable de la Régie du logement et non pas à la Régie.

Face à un pareil gouvernement majoritaire, nous n’avons pas de véhicule pour avancer nos positions, les positions des travailleurs et de leurs organisations de défense, sauf notre journal Chantier politique. Il va falloir le consolider et assurer son existence d’ici les prochaines élections.

Normand Fournier est le candidat du PMLQ dans Mont-Royal-Outremont.

(English)