Le nouveau premier ministre du Québec

François Legault n’est pas un de vos pairs. Il est un multimillionnaire dont la fortune personnelle s’élevait à 9,86 millions de dollars au 31 juillet 2018. Cela comprend une maison de 4,5 millions de dollars qu’il possède en copropriété avec son épouse à Montréal et pour laquelle ils paient environ 36 000 $ par an en taxes municipales. Legault, cofondateur d’Air Transat, disposait d’un portefeuille d’épargne-retraite de 5,78 millions de dollars et d’une marge de crédit en actions de 471 000 $. Selon sa déclaration de revenus fédérale, il avait un revenu à peine inférieur à 127 000 $ l’an dernier.

François Legault a 61 ans et est né en 1957 à Sainte-Anne-de-Bellevue dans l’ouest de l’Île de Montréal.

Il est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en administration des affaires à l’École des hautes études commerciales à Montréal et est également comptable professionnel agréé. Il a été administrateur pour le détaillant en épicerie Provigo, propriété de Loblaws. Il a été auditeur chez Ernst & Young jusqu’en 1984. En 2017, Ernst & Young était la 9e plus grande organisation privée aux États-Unis. En 1985, Legault est devenu directeur des finances et de l’administration chez Nationair Canada, puis directeur du marketing chez Québécair. Il a cofondé Air Transat en 1986 et en a été le chef de la direction jusqu’en 1997. De 1995 à 1998, M. Legault a siégé au conseil de diverses sociétés, notamment Provigo Inc., Culinar, Sico, Technilab Inc. et Bestar Inc., et le musée privé Marc-Aurèle Fortin.

Legault a été élu pour la première fois à l’Assemblée nationale en 1998, au sein du gouvernement du PQ sous Lucien Bouchard, qui l’a nommé ministre de l’Industrie et du Commerce. Après la démission de Bouchard et la prise en charge de Bernard Landry, il a été nommé ministre de l’Éducation. Il a été réélu en 2003 lorsque le PQ a été battu par le Parti libéral du Québec et est devenu le porte-parole en matière d’économie, de développement économique et de finances. Après sa réélection en 2007, il a été renommé critique du PQ pour le développement économique et les finances. Il a de nouveau été élu aux élections de 2008, mais a annoncé le 25 juin 2009 qu’il se retirait de la politique.

Il a ensuite fondé la Coalition Avenir Québec (CAQ) en février 2011 avec Charles Sirois. La CAQ a terminé troisième aux élections de 2012, remportant 19 sièges et 27,05 % des voix. Lors des élections au Québec en 2014, le CAQ a encore terminé troisième, mais a porté son nombre de sièges à 22.

Le cofondateur de la CAQ, Charles Sirois, a été fondateur, actionnaire majoritaire, président du conseil et chef de la direction de la société canadienne de capital-investissement Telesystem et, en février 2009, est devenu président du conseil de la Banque CIBC. En 2015, il avait une valeur nette de 1,2 milliard de dollars canadiens.

(English)