Interventions politiques

Le gouvernement du Québec dépose ses offres aux travailleurs et travailleuses du secteur public

LES TRAVAILLEURS ET LES TRAVAILLEUSES REJETTENT LA TENTATIVE D'IMPOSER LES SALAIRES ET LES CONDITIONS DE TRAVAIL

Le 15 décembre, la ministre responsable de l'Administration gouvernementale et présidente du Conseil du trésor, Sonia Lebel, a déposé les offres du gouvernement du Québec aux quelque 600 000 travailleurs et travailleuses du secteur public et parapublic dont les conventions collectives viennent à échéance le 31 mars 2023. Elle a annoncé l'offre salariale du gouvernement et présenté l'approche gouvernementale sur ce qu'elle a appelé l'élargissement du débat en ce qui concerne les « résultats sur le terrain » dans l'organisation du travail. Les syndicats ont dénoncé la proposition salariale qu'ils ont qualifiée d'insultante de même que l'approche au sujet de l'organisation du travail comme des mesures inacceptables que le gouvernement essaie d'imposer au lieu de négocier les salaires et les conditions de travail dans une « négociation de bonne foi ».

L'opposition du gouvernement à la négociation collective

La moitié de la conférence de presse sur les offres gouvernementales a été consacrée à l'annonce de la tenue de forums publics entre les « partenaires » comme le gouvernement, les syndicats, les associations patronales de la santé, les ordres professionnels, d'autres peut-être encore. Trois forums publics sont prévus : l'Équipe classe, l'Équipe soins et l'Équipe santé mentale.

Articles

À titre d'information

Christian Legeais, agent officiel du Parti marxiste-léniniste du Québec