Renforcement de la chaîne d'approvisionnement pour satisfaire les objectifs bellicistes des États-Unis

Un document du département de la Défense des États-Unis intitulé « Évaluation et renforcement de la base industrielle des secteurs manufacturiers et de la défense, et de la résilience de la chaîne d'approvisionnement des États-Unis » a été publié en septembre 2018 par le Groupe de travail interministériel responsable de réaliser le décret présidentiel 13806 émis par Donald Trump. Dans ce document, il est dit très clairement aux pays avec lesquels les États-Unis ont des ententes pour assurer leur sécurité en approvisionnement de toutes sortes, dont ceux des minéraux critiques, ce qu'ils doivent accepter comme diktat :

« Tout accord international entre les États-Unis et une autre nation constitue un engagement contraignant en droit international de la part des États-Unis et du gouvernement étranger. Les accords obligent les deux gouvernements à engager des ressources – fonds, équipement, main d'oeuvre, information ou action – et décrivent le processus d'autorisation et d'approbation afin de garantir que les États-Unis ne s'engagent que dans une action réalisable et dans le meilleur de leurs intérêts. » (emphase ajoutée)

En d'autres mots, les États-Unis se voient comme la nation indispensable auxquels tous les pays qui sont dans sa sphère d'influence doivent se soumettre. Les exemples donnés sont les Accords sur le partage de la production de défense signés avec 27 pays dont le Canada et plus récemment en juin dernier le « Partenariat pour la sécurité des minéraux » (MSP) qui regroupe l'Australie, le Canada, la Finlande, la France, l'Allemagne, le Japon, la République de Corée, la Suède, le Royaume-Uni et l'UE.

C'est une voie dangereuse que le Québec comme le Canada ne doit pas emprunter et qui entraînera des conséquences désastreuses pour des millions de personnes. Les Québécois et les Canadiens épris de paix doivent dénoncer haut et fort tous ses plans qui visent à intégrer encore plus l'économie du Québec et du Canada à la machine de guerre des États-Unis, sous le prétexte de développer une économie verte.

Christian Legeais, agent officiel du parti marxiste léniniste du Québec
Politique de confidentialité