Enjeu électoral : accès aux soins de santé mentale

Dans une lettre ouverte du Devoir publiée le 30 septembre, la Coalition des psychologues du réseau public québécois (CPRPQ) demande un meilleur accès aux services des psychologues dans le réseau de la santé et de l'éducation pour la population. Elle demande des services uniques, gratuits et intégrés aux milieux, des services qui ont le potentiel d'épargner beaucoup de souffrances au Québec, tout comme de l'argent.

L'organisation a mené en ce sens plusieurs actions : 185 sorties médiatiques, plusieurs échanges avec le cabinet du ministre Lionel Carmant, la rédaction de sept mémoires, la présentation d'un plan d'investissement qui ferait économiser plus de 228 millions annuellement au Québec, un rassemblement de plus de 300 personnes au centre-ville de Montréal et une pétition signée par plus de 7000 Québécois.

Malgré cela, Lionel Carmant, ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, « a fermé la porte à la solution proposée par les psychologues sur le terrain, soit la formation d'un syndicat de psychologues pour attirer et retenir les psychologues dans le réseau public, » dit la coalition. « Le ministre a plutôt misé sur des guides d'auto-soins que l'on trouve sur Internet ou sur l'embauche d'autres employés, dont certains ont une formation très limitée en santé mentale. Ces initiatives ne répondent malheureusement pas à l'ensemble des besoins de la population, qui sont de plus en plus complexes, » dit-elle.

Un autre problème auquel la coalition s'adresse est qu'il y a toute une rélève qui ne sera pas formé à cause de l'état d'épuisement et de surcharge des psychologues à partir de septembre 2023, si la situation ne change pas. Les étudiantes au doctorat en psychologie doivent effectuer 2300 heures de stages obligatoires afin d'obtenir leur diplôme. « En raison des départs répétés de nos collègues, il ne reste plus suffisamment de psychologues pour l'accomplir. »

Les signataires concluent : « Nous nous battrons jusqu'au bout pour cette cause puisqu'elle est bien plus grande que nous. Nous ne pouvons laisser la population sans accès à ce service primordial. »

La coalition fait également circuler une pétition :

https://www.coalitionpsy.org/petition


Christian Legeais, agent officiel du Parti marxiste-léniniste du Québec
Politique de confidentialité