Les organismes communautaires refusent le silence sur leurs demandes

Élections du 3 octobre 

Le 29 septembre, à l'appel du Réseau québécois de l'action communautaire autonome (RQ-ACA), des centaines d'organismes communautaires et des milliers de personnes de tout le Québec ont manifesté dans les rues de Montréal dans le cadre d'une manifestation nationale pour réclamer des actions concrètes pour protéger le filet social.

Les organisations ont souligné combien leur travail auprès des personnes vulnérables est important dans un contexte de crise du logement et de l'inflation. La question du financement est au coeur de leurs revendications. « Les organismes communautaires sont toujours confrontés à un important sous-financement, et ce malgré les récents investissements, »« déplore Caroline Toupin, co porte-parole de la campagne Engagez-vous pour le communautaire et coordonnatrice du RQ-ACA. " Omettre de financer adéquatement le communautaire, c'est inévitablement s'assurer de laisser des citoyennes et des citoyens derrière, » dit-elle.

Leurs principales demandes sont :

- le financement à la mission globale aux 4000 organismes communautaires du Québec « pour leur permettre de faire ce pour quoi ils ont été fondés : aider les membres de leurs communautés. De plus, il est impératif que le gouvernement indexe annuellement ces subventions pour l'ensemble des organismes. »

- l'investissement massif dans les services publics et les programmes sociaux, car « ils sont indispensables pour le respect des droits humains et essentiels pour assurer à toutes et tous un niveau de vie décent. »

- une meilleure distribution de la richesse : « des solutions existent pour renforcer et financer massivement le filet social et il faut avoir le courage politique de le faire. Il est intolérable que le gouvernement se prive des moyens nécessaires pour réinvestir dans le bien commun. » Roxanne Milot, porte-parole du Front régional pour l'action communautaire autonome (FRACA) de Montréal ajoute : « Pour nous, justice sociale rime avec justice fiscale. Les mieux nantis doivent redonner leur juste part à la société qui leur a permis d'accumuler une fortune. Il est temps qu'ils contribuent davantage au bien commun, parce que tout le monde devrait pouvoir combler leurs besoins de base dans la dignité. »

Cliquer ici pour lire le communiqué complet :

https://rq-aca.org/2022/09/29/elections-sur-fond-de-crises-des-centaines-dorganismes-communautaires-manifestent/

Christian Legeais, agent officiel du Parti marxiste-léniniste du Québec
Politique de confidentialité