Élections générales le 7 avril 2014

Les enjeux dans cette élection


Comment intervenir dans cette élection

Entrevue avec Pierre Chénier, chef du PMLQ

: L'élection est lundi prochain le 7 avril. Quelles sont les prédictions du PMLQ ?

R : De nos jours il est difficile de faire des prédictions à cause du phénomène de coups électoraux auxquels on assiste depuis quelque temps. Les soi-disant partis majeurs et les médias monopolisés emploient des méthodes de marketing pour provoquer des réactions de peur et lancer des diversions pour désinformer l'électorat. Le PMLQ croit que le meilleur résultat serait que le peuple élise encore un gouvernement minoritaire pour qu'aucun des partis n'ait les coudées franches pour appliquer à fond de train leurs programmes destructeurs. Pour cela il faut un effort concerté, il faut reconnaître que le peuple peut faire une différence par la façon dont il vote. / ...suite


Les conditions de vie et de travail des travailleurs du secteur public — un enjeu électoral

Les conventions collectives des plus de 400 000 travailleurs des secteurs public et parapublic, santé, services sociaux, éducation, enseignement supérieur et fonction publique, arriveront à échéance le 31 mars 2015. Les syndicats se sont engagés à travailler en front commun et à présenter leurs demandes d'ici la fin de 2014. La question des conditions de vie et de travail dans le secteur public doit être au premier plan dans cette campagne électorale. Les conditions de vie et de travail de ces employés sont les conditions mêmes de la livraison des services dont les Québécois dépendent dans leur vie.  / ...suite

Pour un Québec souverain qui défend les droits de tous !

La désinformation est à son comble dans les médias, avec l'hystérie libérale à propos du « séparatisme » et des « intentions cachées ». C'est pour maintenir de force le couvercle sur toute discussion sur l'avenir constitutionnel du Québec ou l'affirmation du droit du peuple de décider de son avenir. Les travailleurs et le peuple du Québec veulent mettre la question à l'ordre du jour pour pouvoir en débattre eux-mêmes et retirer le débat des mains du système de cartel de partis qui ne cesse de diviser le corps politique entre « séparatistes » et « fédéralistes » et d'usurper le pouvoir de décider. Le Parti libéral du Québec et la Coalition avenir Québec (CAQ) ont encore une fois joint leurs voix pour appeler à la défaite d'un gouvernement qui mettrait la souveraineté à l'ordre du jour. Les libéraux ont déclaré qu'il faut « s'occuper des vraies affaires » tandis que la CAQ soutient que la souveraineté ne doit pas être abordée tant que les finances du Québec « ne seront pas en ordre » et, pour ce faire, il faut couper dans la fonction publique et les services gouvernementaux /...suite



Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca


Site web: www.pmlq.qc.ca Courriel: bureau@pmlq.qc.ca

Christian Legeais, agent officiel du Parti marxiste-léniniste du Québec