Élections générales le 7 avril 2014

Les enjeux dans cette élection


Il y a une alternative à l'agenda néolibéral. Bâtissons les Commissions sur l'avenir du Québec!

Hélène Héroux
Candidate du PMLQ dans Sanguinet

Depuis que les élections sont déclenchées, la grande majorité des gens est loin d'être convaincue que l'avenir du Québec sera entre bonnes mains le 7 avril prochain. Qui plus est, nous sommes maintenant menacés du retour des libéraux à la tête du Québec. Ce sont les mêmes politiques néolibérales qui sont offertes comme solutions, lesquelles ont plongé et maintenu le Québec dans la crise. Il y a une surenchère de politiques néolibérales qui serviraient le mieux les monopoles et oligarques financiers et dilapideraient les biens du Québec.

Pour cacher leur ordre du jour néolibéral, les libéraux, genre «fright night», essaient de terroriser le peuple avec de fausses rumeurs à propos d'un référendum sur la souveraineté. Philippe Couillard à la tête du Parti libéral veux faire croire au peuple du Québec que les libéraux d'aujourd'hui sont différents de ceux de Jean Charest. Les Québécois savent ce que veut dire un gouvernement libéral. Ils se souviennent particulièrement de leurs attaques et crimes contre la jeunesse du Québec en 2012. Ce que ça représente, c'est mettre la clé dans la porte sur toute discussion, que ce soit sur l'avenir du Québec ou sur les solutions aux problèmes économiques et sociaux du Québec. Ce n'est pas une solution de remettre les libéraux au pouvoir en 2014, référendum ou pas!

Le Québec a le potentiel et la capacité humaine, par le travail sur ses ressources naturelles, de créer toutes les richesses nécessaires pour financer la santé, l'éducation et offrir les services nécessaires à la population. Une population de plus de 8 millions peut vivre avec dignité au Québec. C'est ce que les gens reconnaissent et expriment à tous les jours dans le porte à porte. Ils refusent l'incohérence des Couillard et Cie. Ils veulent examiner l'état de l'économie du Québec, et fixer les besoins nationaux.

Les demandes du peuple doivent guider la solution à tous les problèmes du Québec. La discussion sur l'économie appartient aussi aux travailleurs des différents secteurs de l'économie, des communautés et des régions, en fait à toute la population. La souveraineté et l'indépendance du Québec sont à examiner et il la décision appartient au peuple. Personne n'a le droit de le menacer à ce sujet. La souveraineté du peuple et une constitution moderne qui reconnaît les droits de tous permettraient d'aborder beaucoup de problèmes. Il appartient au peuple de discuter de son avenir et voir ce qu'il veut et en décide.

Par contre, une campagne électorale centrée sur quatre partis politiques, marquée par le dénigrement et le mensonge, par l'absence des autres partis politiques et qui marginalise le peuple est un blocage pour l'avenir du Québec. Cela montre l'urgence de renouveler les institutions démocratiques pour que le peuple ait le pouvoir de ses affaires et d'en décider. Bâtir les Commissions sur l'avenir du Québec ouvrirait le terrain à tous pour commencer à voir ce qui va, ne va pas, bloque, et ce qu'on veut du Québec. C'est une alternative dans ces élections et pour l'après élection!

Avec l'expérience du passé, personne n'est dupe qu'un gouvernement libéral représente une alternative pour le Québec et qu'il traitera des vraies affaires comme l'entend le peuple. Le 7 avril prochain, il faut voter pour bloquer le retour des libéraux!




Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca


Site web: www.pmlq.qc.ca Courriel: bureau@pmlq.qc.ca

Christian Legeais, agent officiel du Parti marxiste-léniniste du Québec