Chantier Politique

1er juin 2019

Numéro 11

Magnifique marche familiale de solidarité avec les travailleurs d'ABI en lockout

«Le diktat d'Alcoa/Rio Tinto et du gouvernement du Québec doit cesser» disent les marcheurs
 

Le samedi 25 mai, plus de 5 000 travailleurs et leurs familles ont marché dans les rues de Trois-Rivières en appui aux travailleurs de l'aluminerie ABI à Bécancour, maintenus en lockout depuis plus de 16 mois par le cartel Alcoa/Rio Tinto avec l'aide du gouvernement du Québec. Ils sont venus de tous les coins du Québec et d'aussi loin que Chibougamau dans le Nord-Du-Québec et Fermont sur la Côte-Nord. Il y avait aussi un contingent du Conseil des Métallos de la région de Toronto et un contingent de la section locale 1005 du Syndicat des Métallos de Hamilton, qui mène une lutte sans relâche depuis 2004 contre les monopoles de l'acier et l'État, notamment les faillites organisées pour mettre la main sur les pensions des travailleurs. Il y avait là les travailleurs de Vidéotron qui ont connu un violent lockout au début des années 2000 aux mains de Québécor ; les travailleurs d'Alma, qui ont combattu un lockout de 6 mois décrété par Rio Tinto en 2012, les travailleurs de CEZinc qui ont mené une grève de 10 mois en 2017 pour défendre avec succès leur régime de retraite contre les demandes de concessions de Glencore et tant d'autres. Il y avait beaucoup de travailleurs et de travailleuses du secteur public, éducation, santé, fonctionnaires, etc. La marche a exprimé une grande défense de la dignité du travail, pour les travailleurs d'ABI et tous les travailleurs. Elle a exprimé aussi l'immense respect des travailleurs et des communautés pour la contribution que font les travailleurs d'ABI à cette lutte, qui est reconnue dans plusieurs pays du monde, et la revendication que les travailleurs d'ABI doivent obtenir une convention collective acceptable qui les respecte au lieu de se faire dicter des conditions inacceptables par Alcoa et le gouvernement du Québec.

Le président de la section 9700 du Syndicat des Métallos, qui représente les travailleurs d'ABI, Clément Masse, l'a bien exprimé dans sa brève allocution : « Merci tout le monde d'être venu. Merci aux lockoutés et merci aux familles. C'est un long conflit. C'est un conflit qui est difficile. Une journée comme cela, ça fait du bien, tous ces gens qui sont venus marcher peu importe la couleur de leur drapeau. C'est aussi une démonstration à notre employeur et à notre gouvernement. Ce que j'en retiens c'est le courage que vous avez, après 16 mois de conflit. Je vous remercie de me faire confiance comme votre représentant. Je suis fier de vous représenter. On ne lâche pas. On va rentrer dans cette usine-là avec une entente qui va respecter nos travailleurs. »

Plein appui aux travailleurs d'ABI qui se battent pour nous tous !











Vidéo

   

(Photos: Chantier politique, Métallos)

Haut de
page


PDF

LES ARCHIVES DE CHANTIER POLITIQUE | ACCUEIL

Lisez Chantier politique
Website: www.pmlq.qc.ca   Courriel:  bureau@pmlq.qc.ca