Chantier Politique

21 décembre 2016

Numéro 30


Revue de l'année 2016 en photos
Janvier à avril

L'année 2016 au Québec a été une année de résistance, de courage et de détermination de la part de la classe ouvrière et du peuple du Québec pour défendre les droits de toutes et tous et le droit de pouvoir décider de toutes les questions qui les concernent. 2015 s’est terminée par des manifestations des travailleurs de l’éducation et des travailleurs municipaux pour défendre leur droit de négocier leurs conditions et l’année 2016 a commencé de même. L'opposition à l'austérité antisociale destructrice et la nécessité d’une nouvelle direction pour le Québec étaient au coeur de ces actions. Les Québécois n'acceptent pas la notion néolibérale d'austérité du gouvernement libéral de Philippe Couillard à savoir que le Québec « n'a pas les moyens » de satisfaire les demandes des travailleurs et du peuple ou encore que l’austérité apportera la prospérité. Prospérité pour qui, disent-ils ? Les travailleurs du Québec créent suffisamment de richesse pour garantir la réalisation des droits de tous. La prospérité ne peut être garantie que par la défense des droits, jumelée à une économie prosociale. Voici, en photos, les travailleurs et le peuple en action en janvier, février, mars et avril.

Janvier

Le 2 janvier, le Parti marxiste-léniniste du Québec a tenu une réception à Montréal où il a accueilli camarades, amis et supporteurs pour célébrer ensemble les succès de l'année 2015 et préparer ceux à venir.

Le samedi 16 janvier, plus de 1500 enseignants, membres de la Fédération autonome des enseignants (FAE) et leurs alliés ont marché dans les rues du quartier Hochelaga-Maisonneuve à Montréal à la défense de l'éducation publique, contre le programme d'austérité du gouvernement Couillard et pour exiger des investissements massifs en éducation.

Février

Le 6 février, une manifestation contre l'islamophobie et les attaques racistes dans les communautés est organisée dans le quartier Villeray à Montréal.

Des milliers de personnes dans tout le  Québec prennent la rue le 7 février à la défense de services de garde publics donnant des services adéquats dans les meilleures conditions, avec toutes les ressources humaines, matérielles et financières nécessaires et contre les coupures du gouvernement Couillard et la privatisation des services, notamment une nouvelle coupure annoncée de 120 millions $.


Montréal

Dans l'ordre: Baie-Comeau, Sherbrooke et Gatineau

Québec (le 4 février)

Le 14 février, la 4e Marche en hommage aux femmes autochtones disparues et assassinées exige encore une fois que cesse l'impunité des gouvernements et des forces policières pour les crimes commis contre les femmes autochtones et leurs familles.

Mars

Actions entourant la Journée internationale de la femme, les 6 et 8 mars. Côte à côte avec les femmes du monde, elles ont mis de l’avant leurs demandes à la défense de leurs droits et des droits de tous : Vive le 8 mars, journée internationale de la femme ! Coude à coude, sans relâche, pas question que les femmes lâchent ! Non à la destruction nationale du gouvernement Couillard ! Défendons nos droits ! Non à l’islamophobie! Non au racisme et à la discrimination ! Oui aux réfugiés! Justice pour les femmes et jeunes filles autochtones assassinées ou tuées ! Non aux guerres d'agression et d'occupation!



Le 19 mars marquait le 13e anniversaire de l'invasion de l'Irak par les États-Unis et leurs alliés. Les activistes ont réitéré leurs demandes pour un gouvernement antiguerre, pour que le Canada devienne une force pour la paix, contre la participation du Canada dans les guerres d'agression et d'occupation, pour le retour des troupes canadiennes et le retrait du Canada de l'OTAN.  

Avril

Dans le contexte du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, l'année qui vient sera une année intense en ce qui a trait à l'interprétation de l'histoire - celle des élites dominantes ou celle de la classe ouvrière qui ouvrira la voix au progrès. Comme contribution à cette discussion essentielle, le PMLQ publiait en avril le recueil Les principes en cause dans l'exercice de la souveraineté du Québec.

Le PMLQ y appelle le peuple, en particulier les jeunes, à se pencher sur les besoins d'une démocratie faite pour le XXIe siècle qui reconnaît et garantit les droits de tous. C'est d'autant plus nécessaire alors que l'État anglo-canadien, par le biais du gouvernement Trudeau, se prépare à célébrer le 150e anniversaire de la Confédération canadienne en célébrant ce qu'il appelle les « valeurs communes » des Canadiens. Cela est fait entre autres pour masquer la réalité de l'histoire de répression et d'exploitation de l'État canadien et bloquer les changements nécessaires pour renouveler la constitution et la démocratie.

Le 10 avril, le PMLQ était l'hôte d'une conférence sur les droits à Montréal. Les travailleurs et les activistes ont échangé sur les défis posés au mouvement ouvrier et le besoin d'un projet d'édification nationale qui repose sur une définition moderne des droits.

Le 10 avril, suite à l'assassinat d'un jeune Anishnabe de Lac-Simon en Abitibi par les forces policières, une manifestation a été organisée en solidarité avec sa famille et sa communauté.

Une journée d'action contre le programme d'austérité du gouvernement Couillard a été organisée le 29 avril. Des actions ont eu lieu dans plusieurs villes du Québec dénonçant les coupures en santé, en éducation et dans les programmes sociaux qui affectent tous les secteurs de la société.
Actions à Montréal



Dans l'ordre: Alma, Rouyn-Noranda, Québec et Maniwaki

(Photos: Chantier politique, La Manic, L'Estrie Plus, Coalition Main rouge, Mepac, Compop, CHGA)

Haut de
page


LES ARCHIVES DE CHANTIER POLITIQUE | ACCUEIL

Lisez Chantier politique
Website: www.pmlq.qc.ca   Courriel:  bureau@pmlq.qc.ca