Le PMLQ présente 24 candidats à l'élection générale du 7 avril
Pour un Québec souverain
qui défend les droits de tous!

 
Bâtissons les commissions
sur l'avenir du Québec!


| Programme  | Sur l'urgence d'un État libre et souverain | Les enjeux | Le Canadien pensant |


Les enjeux dans cette élection

Pour un Québec souverain qui
défend les droits de tous

Pour un Québec souverain qui défend les droits de tous!

Pierre Chénier
chef du PMLQ et candidat dans Marie-Victorin

La désinformation est à son comble dans les médias, avec l'hystérie libérale à propos du « séparatisme » et des « intentions cachées ». C'est pour maintenir de force le couvercle sur toute discussion sur l'avenir constitutionnel du Québec ou l'affirmation du droit du peuple de décider de son avenir. Les travailleurs et le peuple du Québec veulent mettre la question à l'ordre du jour pour pouvoir en débattre eux-mêmes et retirer le débat des mains du système de cartel de partis qui ne cesse de diviser le corps politique entre « séparatistes » et « fédéralistes » et d'usurper le pouvoir de décider. / ...suite

La «stabilité» des libéraux, c'est la guerre contre tous ceux qui défendent leurs droits

Normand Chouinard
candidat du PMLQ dans La Prairie

Philippe Couillard demande un mandat majoritaire pour s'assurer que la souveraineté et la possibilité d'un référendum soient mises sous le boisseau pour pouvoir s'occuper des « vraies affaires ». Avec un gouvernement libéral, surtout s'il est majoritaire, le Québec va renouer avec la stabilité, selon Couillard.

La prétention de mettre la souveraineté sous le boisseau ne veut pas dire qu'il ne va rien faire sur ce front. Ce qu'il veut, c'est un mandat pour que les libéraux fassent comme bon leur semble. /...suite

Le vote «anglo» et la souveraineté du Québec

Diane Johnston
candidate du PMLQ dans Mont-Royal

Pourquoi est-ce que c'est toujours présenté comme un fait accompli que les Québécois anglophones ne seront jamais en faveur de la souveraineté du Québec ? De quelle souveraineté parlons-nous ? Notre souveraineté ne repose pas sur une base linguistique. La nation québécoise a été constituée au départ des Premières Nations, des métis, des colons venus de France, d'Irlande, d'Écosse, d'Angleterre, suivis de gens venus des États-Unis pendant la guerre d'indépendance dans ce pays, puis d'arrivants plus récents provenant de partout dans le monde et qui ont fait du Québec leur nouveau domicile tout en contribuant à son enrichissement culturel et économique. / ...suite

Qui donc n'est pas intéressé aux questions constitutionnelles?

Pierre Soublière
candidat du PMLQ dans Chapleau

Le niveau de culture politique sombre vers les bas-fonds, particulièrement en période dite électorale. Juste le fait que la question de la souveraineté du peuple québécois soit jouée comme une carte (dont on veut surtout se débarrasser, semble-t-il) en dit long sur le niveau de la culture politique qu'on tente de nous imposer. / ...suite

La participation des jeunes dans cette élection

Linda Sullivan
candidate du PMLQ dans Châteauguay

Selon un sondage de Léger Marketing pour le compte de TVA Nouvelles effectué du 28 février au 3 mars, les jeunes de 18 à 24 ans tendraient à 30 % à voter pour le Parti libéral du Québec (PLQ), à 29 % pour le Parti québécois (PQ), à 18% pour Québec solidaire (QS) et à 15 % pour la Coalition avenir Québec (CAQ). Le sondeur annonce une chute de la participation des jeunes à cette élection comparativement à 2012, quand le mouvement des étudiants pour le droit à l'éducation battait son plein. (Il oublie de dire que ce sont les jeunes qui ont forcé la tenue d'une élection et qui ont provoqué la défaite des libéraux et de Jean Charest.) / ...suite

Une souveraineté sans frontières - c'est quoi ça?

Claude Brunelle
candidat du PMLQ dans Bourget

On entend parler de nos jours d'une souveraineté sans frontières, ou d'une souveraineté politique dans une économie sans frontières. En tant que peuple qui se bat pour la souveraineté dans le sens de l'affirmation du droit à l'autodétermination dans le contexte d'une République indépendante du Québec depuis le XIXe siècle, cette notion est évidemment difficile à comprendre. Mais voyons quel sens cela pourrait avoir pour le monde néolibéral.

Aujourd'hui, de grands monopoles, chapeautés par des consortiums dont le capital financier est international et n'a pratiquement pas de frontières, contrôlent une partie importante de l'ensemble des ressources énergétiques et minérales de la planète et resserrent leur contrôle dans tous les autres domaines également, que ce soit l'eau, les services hospitaliers, les équipements d'hôpitaux, le secteur de la haute technologie, l'alimentation, les médicaments, etc. Prenons le cas de l'énergie et des hydrocarbures. /...suite

Le PLQ demeure un obstacle à toute expression de la volonté populaire

Pierre Soublière
candidat du PMLQ dans Chapleau

À entendre le chef du Parti libéral Philippe Couillard, il suffit d'écarter tout référendum sur l'avenir du Québec pour que tout soit pour le mieux dans le meilleur des mondes. Cette notion selon laquelle il faut mettre une croix sur la question constitutionnelle et passer aux « vraies affaires » — l'économie — date de l'époque de Jean Chrétien, dans la période postréférendaire. Après s'être ingéré dans les prises de décision du peuple québécois et s'être embourbé dans le scandale des commandites, Chrétien a voulu détourner l'attention de ses propres activités illégales en continuant de s'en prendre au droit du peuple québécois de s'affirmer en tant que nation. / ...suite

La souveraineté du Québec et les maux de Legault

Gabriel Girard-Bernier
candidat du PMLQ dans Hull

En pleine descente aux enfers, François Legault, le chef de la Coalition Avenir Québec, a poursuivi sa campagne, qu'il qualifie modestement de « combat de sa vie », en affirmant qu'il voterait non à un référendum sur la souveraineté du Québec. Il a expliqué que pour tenir un référendum « il faudrait avoir le gros bout du bâton ». Pour ensuite conclure, dans un élan de clarté, qu'il n'est pas «fédéraliste» et que les deux options « se valent ».

Dans un discours aussi opportuniste, il est tentant de n'y voir qu'une tentative de sauver les meubles pour un parti en chute libre dans les sondages. Les élites ayant semble-t-il écarté Legault comme option pour diriger la restructuration de l'État. En effet, autant le PQ que les libéraux disent ouvertement vouloir s'accaparer l'électorat caquiste qui serait déterminant dans le résultat de l'élection, soit un gouvernement majoritaire ou minoritaire. Toutes ces manoeuvres pourraient être risibles si elles n'étaient pas une attaque contre la classe ouvrière et le peuple. / ...suite

Le renouvellement des arrangements constitutionnels: le voleur qui crie «Au voleur!»

Fernand Deschamps
candidat du PMLQ dans St-Laurent

Le lundi matin 31 mars, lors de sa conférence de presse quotidienne, le chef du Parti libéral du Québec, Philippe Couillard, s'est inspiré d'un article publié le matin même dans le journal La Presse, détenu par le monopole Power Corporation. Il a commencé par dire que l'article intitulé « Le choc, la charge, la charte » prouve sans l'ombre d'un doute une « machination calculée » par le PQ pour « créer une crise sociale » au Québec qui conduirait à une « confrontation » avec le gouvernement fédéral, résultant dans une impasse juridique qui « fournira des munitions pour la cause souverainiste ». /...suite




Site web:  www.pmlq.qc.ca   Courriel: bureau@pmlq.qc.ca


Christian Legeais, agent officiel du Parti marxiste-léniniste du Québec

Site web: www.pmlq.qc.ca Courriel: bureau@pmlq.qc.ca