Site Web du
Parti marxiste-léniniste du Québec
    JOIGNEZ LE PMLQ                                  CONTACTEZ-NOUS                                                    ENGLISH
   
Chantier politique

 

12 juillet 2017

Numéro 22

           
Projet de loi C-59 du gouvernement Trudeau

Tous aux actions pour exiger le retrait immédiat de
ce projet de loi d'État policier!


Non au
terrorisme d'État!

Défendons les droits de tous!


Piquetage
Jeudi 13 juillet 17 h

Place Valois
Coin Ontario et Valois,
(station Pie-IX,
autobus 129)

Organisé par le PMLQ
Pour information :
bureau@pmlq.qc.ca
514 522-5872

  

Le PMLQ tient un piquetage vigoureux devant
les bureaux du gouvernement fédéral

•  Modifications à la Loi sur le Service canadien du renseignement de sécurité

4e anniversaire de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic
Les résidents demandent que la sécurité ferroviaire
soit au centre des développements dans la ville et la région


MÉMOIRE DU PMLQ SUR LE PROJET DE LOI 101

Pour le retrait immédiat de
ce projet de loi antidémocratique!


PROGRAMME DU PMLQ
Pour un Québec souverain

qui défend les droits de tous!

 
Bâtissons les commissions sur l'avenir du Québec!
 
  

ARTICLES PRÉCÉDENTS

Le PMLQ s'oppose au projet de loi C-59 du gouvernement Trudeau

4 juillet 2017 - Le PMLQ s'oppose au projet de loi C-59, Loi concernant des questions de sécurité nationale déposé à la Chambre des communes le 20 juin par le gouvernement Trudeau. Le projet de loi renforce les pouvoirs de police secrète  que le gouvernement cherche à légaliser. À cette fin, il confère de nouveaux pouvoirs de perturbation au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) et de nouveaux pouvoirs d'espionnage et de surveillance des Québécois et des Canadiens au Centre de la sécurité des télécommunications (CST). Tout cela selon Trudeau, « renforce la sécurité et assure la protection des droits. » [suite]

23 juin : 27e anniversaire de la défaite de l'Accord du lac Meech
Crise existentielle du Canada à la veille des célébrations du 150e anniversaire

24 juin 2017 - Le 23 juin 1990 échouait l'ignominieux Accord du lac Meech, un ensemble d'amendements à la Constitution du Canada négocié en 1987 derrière des portes closes par le premier ministre du Canada, Brian Mulroney, et les premiers ministres des provinces. La défaite de Meech signalait un nouvel approfondissement de la crise constitutionnelle et de la crise politique et les choses n'ont fait qu'empirer depuis. À ce jour le Québec n'est pas signataire de la Loi constitutionnelle de 1982, la version rapatriée de la Constitution qui perpétue la négation de la nation du Québec et de son droit à l'autodétermination. Bien qu'elle ajoute une formule d'amendement et une Charte des droits et libertés, cette version rapatriée maintient le statu quo pour ce qui est de la prérogative des pouvoirs de police qui privent le peuple de son droit de décider de toutes ses affaires. Le premier ministre Philippe Couillard a récemment fait des propositions d'amendements qui, selon lui, pourraient permettre au Québec de signer la constitution, mais il s'agit des vieilles notions de « fédéralisme renouvelé » de l'époque de Robert Bourassa [suite]

Pour un État libre et souverain du Québec - Document du PMLQ

Fête nationale du Québec et Solstice d'été à la veille de Canada 150
Des journées de célébration et de réflexion

23 juin 2017 -  Le 21 juin, les peuples autochtones tiennent des célébrations à l'échelle du pays pour marquer le Solstice d'été, une occasion connue officiellement depuis 1996 comme la Journée nationale des autochtones. Le Solstice d'été, le jour le plus long de l'année, est le moment où depuis les temps immémoriaux les peuples autochtones se rassemblent et commémorent l'événement.
  
Ces dernières années, la Journée nationale des autochtones a été aussi l'occasion pour les Premières Nations, les Métis et les Inuits de mener des actions pour affirmer leurs droits face aux arrangements coloniaux que le gouvernement fédéral continue d'imposer. Cette année n'a pas fait exception. Alors que le gouvernement marque Canada 150 sur un ton de célébration au moment où il impose un État policier pour tenir en échec la lutte du peuple pour ses droits, les Canadiens disent clairement que « Nos foyers sont en terre autochtone » et réclament que justice soit faite. [suite]


Le gouvernement du Québec présente sa « Politique d'affirmation du Québec et de relations canadiennes »
L'Accord du Lac Meech version réchauffée - De la tragédie à la farce

Inondations au Québec
Les gouvernements doivent rendre des comptes des ratés lors des inondations

7 juin 2017 - Près de deux mois après le début des inondations, il n'y a pas d'enquête officielle ou d'évaluation sérieuse du rôle des gouvernements du Canada et du Québec dans les inondations qui ont causé d'énormes dommages au Québec. Les médias et les commentateurs politiques se sont portés à la défense de l'élite dominante, allant jusqu'à dire que le gouvernement Couillard a fait « un bon travail » et « tout ce qu'il fallait faire » dans cette crise. L'affaire est présentée de façon superficielle et le phénomène est mesuré en termes de « performance » des partis politiques du système de cartel, ce qui bloque toute enquête sérieuse sur ce qui n'a pas marché et ce qu'il faut faire pour éviter une répétition. [suite]

Le gouvernement fait fi des résultats d'enquêtes scientifiques approfondies sur les phénomènes naturels prévisibles - Fernand Deschamps

Le gouvernement du Québec passe sa loi de criminalisation de la lutte des travailleurs de la construction
Intensifions la lutte à la défense des droits des travailleurs et des droits de tous!

2 juin 2017 - Dans la nuit du 30 mai, le gouvernement du Québec a adopté, par un vote de 76 à 21, la Loi 142, Loi assurant la reprise des travaux dans l'industrie de la construction ainsi que le règlement des différends pour le renouvellement des conventions collectives. Les députés du Parti libéral et de la CAQ ont voté en sa faveur, alors que les députés du Parti québécois, qui a lui-même adopté une loi spéciale de retour au travail contre les travailleurs de la construction en 2013, et les députés de Québec solidaire ont voté contre. La Loi est en tout point semblable au projet de loi déposé la veille. Elle brise la grève et force le retour au travail des travailleurs de la construction, décrète une augmentation de salaire de 1,8 % qui est bien inférieure à celle demandée par les syndicats et même à la dernière offre des organisations patronales. [suite]

À titre d'information
«Trouver des solutions pratiques, des mécanismes qui permettent aux travailleurs d'exercer leurs
droits sans répression de l'État »
- Richard Goyette, avocat en droit social et ancien directeur-général de la FTQ-Construction

RECEVOIR PAR COURRIEL
Pour recevoir gratuitement Chantier
poltiique par courrier électronique, écrivez à abonnement@pmlq.qc.ca

Ce site est géré par le Parti marxiste-léniniste du Québec
Pour tout problème avec ce site: webmaster@pmlq.qc.ca